Un Renversement – von Don Giovanni

Casting >>

de et avec : Michiko Takahashi, Thorbjörn Björnsson comédien.ne.s chanteur.se.s, Johannes Keller clavecin et synthétiseurs, Anna Fusek flûtes, Marta Zapparoli électronique

musique : W. A. Mozart, Marta Zapparoli
direction musicale : Johannes Keller
mise en scène, scénographie : Aliénor Dauchez
costumes : Michael Kleine
lumière : David Eckelmann
dramaturgie : Bastian Zimmermann
assistanat mise en scène : Maud Morillon, Nora Sobbe
assistanat scénographie : Cassandra Cristin, Dovile Aleksaite
collaboration chorégraphique : Nathan Chouchana
accessoires : Steffen Nitzel
régie générale : Sebastian Söllner
direction de production : Jérôme Broggini, David Eckelmann
diffusion : Laurent Langlois

2022

10.04.22, Ballhaus Ost, Berlin, im Rahmen des BAM-Festival

08.04.22, Ballhaus Ost, Berlin, im Rahmen des BAM-Festival

22.03.22, Gare du Nord, Basel

21.03.22, Gare du Nord, Basel

19.03.22, Theaterhaus Thurgau

18.03.22, Theaterhaus Thurgau

2021

Le théâtre municipal Raymond Devos - Tourcoing (Lille Métropole), Festival Next

Theater im Delphi, Berlin

production déléguée La Cage
coproduction La rose des vents SN Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Gare du Nord Bâle, Festival Next, Forum Andere Musik Weinfelden, Theaterhaus Thurgau
aide Senatsverwaltung für Kultur und Europa Berlin,
Recherche et processus aidé par Fonds Darstellende Künste aus Mitteln der Beauftragten der Bundesregierung für Kultur und Medien, DRAC Hauts-de-France, Région Hauts-de-France, Fonds Transfabrik-Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant
résidence de création Théâtre de l’Aquarium-la vie brève Paris, Le Bateau Feu SN Dunkerque, HELLERAU – Europäisches Zentrum der Künste
coréalisation Atelier Lyrique Tourcoing, dans le cadre du nomadisme de La rose des vents SN

Sur quoi miser aujourd’hui, quand on est un collectif de soft-porno ? Sur le Don Giovanni de Mozart bien sûr ! Que de sexe n'a-t-on pas encore déniché là-dedans ! Au 18ème s., l'opéra frivole a bien jonglé avec la morale. En 2021, Marta Zapparoli, Michiko Takahashi, Thorbjörn Björnsson, Johannes Keller et Anna Fusek tentent de tirer le meilleur de cette partition macho et géniale à la fois. Les bandes magnétiques de Zapparoli tirent et étirent les parties vocales. Les cinq interprètes changent de personnages à leur guise, trébuchent en jeu et en musique, renversent textes et objets, et finissent par percer l'idée d'une tendresse encore possible dans un Don Giovanni d'aujourd'hui.